Les répétitions se succèdent

Là, autant vous le dire, nous entrons dans le vif du sujet et les répétitions s’enchaînent.
« La bonne adresse » devrait s’inscrire dans la lignée des pièces des années passées, un peu déjantée et bien drôle
Oh, pour parvenir à ce résultat, il y a encore bien du travail… enfin surtout pour la souffleuse.
Le jour de la première, notre souffleuse Marie-Josée Steiner,
connaîtra pratiquement tous les rôles par cœur…

Que ferions-nous sans vous ?

Bon, bon… D’accord, comparaison n’est pas raison ! 
Mais quand même, entre les pâtes à Angela et le cliché qui sert d’illustration à cet article, il n’y a pas photo. 
 
La fin du premier weekend de répétition est une bonne occasion de relever l’énorme boulot qui est réalisé saison après saison par celles et ceux qui oeuvrent bénévolement en coulisses pour assurer le bon fonctionnement de notre troupe. 
A vous toutes et vous tous, nous adressons un grand, sincère et chaleureux  
© GTC / Groupe Théâtral de Court