Les répétitions se succèdent

Là, autant vous le dire, nous entrons dans le vif du sujet et les répétitions s’enchaînent.
« La bonne adresse » devrait s’inscrire dans la lignée des pièces des années passées, un peu déjantée et bien drôle
Oh, pour parvenir à ce résultat, il y a encore bien du travail… enfin surtout pour la souffleuse.
Le jour de la première, notre souffleuse Marie-Josée Steiner,
connaîtra pratiquement tous les rôles par cœur…

Laisser un commentaire

Contrôle anti-robots *